Depuis des années, le CHU de Liège souhaite agrandir et moderniser son implantation de Notre-Dame des Bruyères, et étendre les parkings.

Pour rappel, la mouture finale du projet prévoit d'ajouter trois étages d'hospitalisation au-dessus de l'aile des urgences construite en 2006-200. Les anciennes unités seront réaffectées à diverses activités de l'hôpital : polyclinique, salle de jour chirurgicale…

"Nous nous réjouissons évidemment d’un tel développement du service public de la santé mais nous regrettons que le CHU ne propose pas un projet global à la population et préfère « saucissonner » son dossier en multipliant des demandes de permis partielles", note la Plateforme Ry-Ponet qui juge le projet "insatisfaisant".

En effet, après la demande d’agrandissement des bâtiments en septembre dernier, c’est maintenant l’extension des parkings qui fait l’objet d’une demande de permis qui vise à presque doubler le nombre de places et à rendre le parking payant.

Tout en continuant à réclamer un projet global de la part du CHU, "nous pensons que l’extension des parkings telle qu’elle est évoquée soulève de nombreux problèmes : l'aggravation des problèmes de mobilité automobile qu’engendrera cette extension ne fait pas l’objet d’une étude en profondeur et ne s’intègre dans aucun plan de mobilité ; le projet continue de négliger la mobilité douce et ne se préoccupe guère de l’accès du site du CHU aux piétons et aux cyclistes ; les réflexions sur la consommation des terres et l’imperméabilisation des sols sont insuffisantes ; la mise en valeur du patrimoine et l’insertion du CHU en bordure du parc du Ry-Ponet restent largement aux abonnés absents,… "

Lʼenquête publique se termine le lundi 7 mars à minuit.