Au fil de la descente de l'eau, les dégâts apparaissent et la ville est complètement sinistrée. "La décrue de ces dernières heures a permis de procéder à des évacuations en plus grand nombre et notamment les habitants de la rue Weines", indique Sophie Lambert, la bourgmestre faisant fonction.

Si la situation semble évoluer favorablement dans l'ex-cité lainière, des points noirs subsistent, comme l'alimentation électrique et en eau potable.

"Nous sommes en contacts permanents avec (le réseau électrique, NDLR) Ores mais toutes les cabines électriques de la vallée ont été inondées, ce qui prived'électricité beaucoup de citoyens. Par ailleurs, l'eau courante n'est plus potable à certains endroits. Nous mettons tout en œuvre pour permettre l'alimentation en eau potable", conclut la bourgmestre faisant fonction.