Liège

Il se transformera en Centre International d’Art et de Culture, l’opposition s’insurge sur la manière

LIÈGE On le sait depuis plusieurs années, l’idée est d’ailleurs dans l’air depuis 2005 déjà comme le soulignait ce lundi soir Jean-Pierre Hupkens, échevin de la Culture de Liège : le Musée d’art moderne et d’art contemporain (le Mamac, situé dans le parc de la Boverie) doit prochainement subir un lifting complet, s’agrandir même du côté de la Dérivation et devenir le Centre international d’art et de culture (Ciac). Pour ce faire, une subvention européenne de 23,5 millions d’euros est déjà assurée.

Et si le subside est bien acquis, l’étape qui fut franchie ce lundi soir, lors du conseil communal de Liège était loin d’être anodine puisqu’il s’agissait de la décision de marché de travaux relatif à la rénovation du Mamac (et du bâtiment des sports nautiques) mais aussi relatif à l’exploitation et la maintenance (10 ans) des lieux.

Une décision sur laquelle l’opposition MR-Écolo s’est abstenue, non sans avoir relevé de nombreuses aberrations, ont-ils jugé (lire ci-contre). Ce qui gêne en effet n’est autre que ce marché… unique et visant à réaliser l’ensemble des tâches (travaux, maintenance, exploitation).

L’exploitation culturelle d’envergure (internationale) serait donc gérée par le même opérateur que celui en charge du chantier. Concrètement, au-delà des plans à respecter pour la rénovation-extension, le contrat de services est lui-même constitué de deux parties : la maintenance des installations techniques et l’exploitation du Ciac. Quelques critères sont évoqués. “Les soumissionnaires sont invités à proposer la programmation envisagée pour les trois premières années” , explique l’échevin des Travaux Roland Léonard. Sont cités également l’organisation de 2 à 3 expositions temporaires par an, 3 expositions à caractère international tous les deux ans et au moins une exposition en permanence. Enfin, l’ASBL Les amis de la Boverie serait chargée de garantir un soutien au programmateur et de rechercher des collaborations… entre autres.



© La Dernière Heure 2012