Comme indiqué par la police de Liège, samedi en début de soirée, le fait que le centre-ville se soit subitement transformé en discothèque géante n'a pas donné lieu à des débordements, ni à des faits de violence. En effet, la parade dans les rues du centre qui a démarré en fin d'après-midi s'est dispersée, sur le coup de 20 h, près de la gare des Guillemins.

Il restait, à ce moment-là, plusieurs centaines de personnes du côté de l'esplanade Saint-Léonard, où un rassemblement s'était également formé et où se produisaient des Dj's.

Samedi, on s'attendait à ce qu'il y ait du monde en ville, ne serait-ce qu'en raison de l'ouverture annoncée de différents lieux culturels dans le cadre des actions "Still standing for culture". Et effectivement, il y avait du monde un peu partout... La police était présente en divers lieux pour assurer la surveillance. Tout au long de l'après-midi, plusieurs véhicules de police sont restés stationnés, en prévention, au centre-ville, le long de la rue Joffre. Parmi ces véhicules, il y avait une arroseuse. Puis, en fin d'après-midi, alors que les passants venaient d'assister à un ballet de vélos et trottinettes qui, dans une ambiance bon enfant, ont fait plusieurs fois le tour du rond-point face à l'Opéra, on a quelque peu senti que la tension montait... Tous les véhicules de police stationnés rue Joffre ont démarré... Et quelques minutes plus tard, on a vu débouler rue Joffre des centaines de personnes, essentiellement des jeunes qui, suivant trois véhicules diffusant de la musique techno/électro, ont traversé la place Saint-Lambert! Parmi eux, certains se sont empressés de crier à des passants stupéfaits qu'ils étaient là pour faire la fête!

Cette foule provenait du parc d'Avroy, où un événement musical aurait dû se dérouler mais auquel l'organisateur avait renoncé quelques jours auparavant. Une parade s'est ainsi constituée dans les rues du centre et plus elle évoluait, plus on avait l'impression qu'ils étaient toujours plus nombreux... On tablait sur un bon millier de personnes! On se serait presque cru un jour de City parade à Liège...

Il semble, en effet, que l'objectif était bel et bien de faire la fête puisque les forces de l'ordre n'ont pas été amenées à intervenir... Mais sachant que les règles établies sont faites pour être respectées, la police de Liège signale qu'elle a néanmoins procédé à 14 arrestations administratives pour les occupants des véhicules de sonorisation de la parade. Ce sont ainsi 14 procès-verbaux qui ont été rédigés en vue d'être transmis au parquet de Liège. Le matériel de sonorisation a, par ailleurs, été saisi.

La police de Liège précise, en outre, qu'elle a, au cours de la journée de samedi, arrêté quatre personnes pour des faits de vol (pickpockets) et une autre personne pour trouble à l'ordre public.