En cette période de crise sanitaire, une transition s’opère en Wallonie comme ailleurs en matière de mobilité et d’aménagement du territoire : les communes prennent de nouvelles dispositions en la matière.

Dans le cadre du cours du Professeur Nathalie Crutzen intitulé "Durabilité et territoires intelligents", organisé avec le support du Smart City Institute, près de 70 étudiants de 2e Master de HEC Liège ont collaboré de mi-septembre à fin octobre avec les communes de Chaudfontaine - Trooz, Hannut et Liège, en vue de proposer des solutions innovantes de mobilité plus durable.

"Une fois de plus, ce séminaire était l’occasion pour nos étudiants d’alimenter les villes wallonnes en idées neuves sur base de leur expertise en management obtenue lors de leur étude à HEC Liège", explique le professeur, "et de participer à la réalisation de projets concrets".

Les étudiants ont notamment travaillé sur deux projets lauréats de l’appel à projets "Territoire intelligent" lancé par la Région Wallonne en 2019. Le premier, "Ride&Buy", mis sur pied par Hannut, suggère le développement d’une application globale qui permettra à l’utilisateur d’obtenir des points de fidélité, de s’interconnecter avec l’application de gestion des vélos partagés, de fournir une carte des zones dédiées à la mobilité douce ou encore de mesurer son impact sur le climat. La ville mettra aussi en place des infrastructures comme des places de stationnement pour vélos.

Le second projet, proposé par Chaudfontaine et Trooz, "Fais tes balises", repose sur la création d’un réseau de mobilité douce pour et par les citoyens, via la mise en place d’une application mobile.

Enfin, les étudiants ont aussi participé au projet en réflexion de la Ville de Liège "Urban logistics" pour la création d’une solution logistique urbaine par la livraison de colis issus du commerce en ligne via des véhicules légers (et non plus des camions) en vue de décongestionner le centre-ville.