Pour marquer son soutien aux travailleurs et travailleuses dont l’emploi est menacé, la CSC Liège-Verviers-Ostbelgien a déployé des calicots solidaires à Bierset, Jupille, Wandre, aux Hauts-Sarts, aux Plenesses et à Petit-Rechain.

Actuellement, en province de Liège, des procédures de licenciements collectifs sont lancées chez FedEx, TI Group, TAC, Sulzer et Shur-Lok et, plus récemment, le groupe AB-Inbev a signalé que le transfert aux USA de la production de la Stella Artois pourrait se traduire par la non-prolongation de 58 contrats temporaires et le licenciement de 29 travailleurs avec un contrat à durée indéterminée. Au total : près de 1 200 emplois sont menacés ! “Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg…”, estime le syndicat chrétien.

© dr

“La crise sanitaire fait souffrir certaines entreprises. Mais elle n’est pas la seule responsable de toutes ces restructurations. Pour quelques groupes, le licenciement est la conséquence de choix stratégiques opérés de l’autre côté de la planète, choix visant à délocaliser l’activité. Dans tous les cas, les victimes sont toujours les travailleurs et les travailleuses et, in fine, la collectivité”.

En plus de son appui aux travailleurs et à leurs familles, la CSC veut, à travers cette campagne de solidarité, interpeller le citoyen et le monde politique sur le rôle sociétal des entreprises. Elle plaide pour un réel pacte social en la matière et réclame des règles qui replacent les travailleurs au premier rang des priorités tout en assurant le développement économique de la région.