Le collège communal de Dalhem a annoncé ce jeudi via sa page Facebook le décès de Rose Maistriaux-Brouwers, bourgmestre honoraire de la commune de Dalhem.  Une femme décrite comme "énergique et persévérante", qui fut la première bourgmestre de la commune.
"J’ai eu l’honneur de la côtoyer principalement cette dernière décennie et de découvrir une Bourgmestre Honoraire toujours très attachée à son terroir et à ses concitoyens. Madame Maistriaux-Brouwers a marqué toute une époque", témoignage l'actuel bourgmestre Arnaud Dewez en son hommage.

La fusion des communes le 1er janvier 1977 a fait d’elle la première Bourgmestre de la toute nouvelle commune de Dalhem regroupant huit villages. "Il lui a fallu du courage et de la ténacité pour assumer, à tout juste 40 ans, toutes les tâches qui lui incombaient, entourée d’échevins et de conseillers communaux issus des quatre coins de l’entité", note le mayeur qui résume quelques grandes réalisations :
- La création de la nouvelle école de Dalhem et de celle de Berneau ;
- L’amélioration du réseau d’eau alimentaire ;
- L’entretien, l’amélioration, mais aussi la sauvegarde de bâtiments communaux et du culte ;
- De nombreux travaux d’amélioration de voirie ;
- La mise en valeur du petit patrimoine ;
- L’introduction de l’outil informatique pour mieux servir les citoyens ;
- La mise sur pied d’une exposition pour les artistes locaux ;
- L’agrandissement de la Maison communale à Dalhem…

En sa qualité de bourgmestre, Rose Maistriaux-Brouwers a accueilli la reine Fabiola, d’abord en 1990 pour le 900e anniversaire de Dalhem, mais aussi en 1991 lors du tragique accident du Trimbleu. "Quelles que soient les circonstances, elle a toujours partagé la vie des Dalhemois, à l’écoute de leurs besoins ou de leurs attentes."

Le bourgmestre souligne également "toutes les avancées et les changements accomplis pendant 18 ans, sous les 3 législatures de son maïorat de janvier 1977 à décembre 1994, et sa gestion saine 'en bon père de famille'".

"Au nom du collège communal, du conseil communal, du personnel communal et en mon nom personnel, je présente mes sincères condoléances à sa fille, Françoise, à son gendre, Jean-Pierre, à ses petits-enfants et leur conjoint, à ses arrières petits-enfants, à sa sœur, à ses belles-sœurs et leurs enfants.
En son honneur, les drapeaux présents sur les bâtiments communaux seront mis en berne."