A l’issue d’une réunion qui s'est tenue ce jeudi, le conseil d’administration du Groupe Protection Unit a unanimement maintenu sa confiance en son fondateur, Samuel Di Giovanni.

Pour rappel, ce dernier a été inculpé mercredi soir par le juge d'instruction Didier Frenay pour délit d'initié et blanchiment d'argent dans le cadre du dossier d'achat douteux d'actions de la société Mithra de François Fornieri.

"Le Conseil d’Administration souligne par ailleurs que la direction opérationnelle de Protection Unit est, depuis plusieurs années, assurée par Yves Bastin, Chief Operations Officer, et que la gestion quotidienne de l’organisation reste inchangée".

Le Conseil d’Administration du Groupe Protection Unit rappelle l’importance de la présomption d’innocence. "Ne disposant d’aucune information supplémentaire et n’étant pas concernée par le dossier, l’entreprise ne souhaite pas faire d’autres commentaires. Le Conseil d’Administration souligne les bons chiffres de l’année écoulée malgré la crise sanitaire et salue l’excellent démarrage de l’année 2021. Sa principale priorité est de maintenir le cap ambitieux qui a été défini".