Liège

Le magasin JD Sports de Médiacité était cependant fermé.

Sécurité renforcée, policiers en civil, … Tout était organisé pour que la manifestation de ce samedi à Médiacité suite aux propos racistes tenus par la désormais ex-manager du JD Sports se passe dans le calme.

La Ligue de la Défense Noire Africaine était venue de France pour l’occasion. Sur le coup de 15 heures, elle déployait une banderole où il était inscrit : "Hommes et femmes roses européens, nous combattrons votre négrophobie jusqu’à l’agonie. Dites-le à vos enfants." Le ton était donné.

Muni d’un micro, Egountchi Behanzin, le porte-parole de la LDNA, appelait au calme devant la centaine de personnes présente, dont certaines de passage. "Nous luttons contre la discrimination et la négrophobie. Nous sommes un mouvement pacifiste. Mais ce qu’il se passe en Europe est inacceptable. Le licenciement de la manager n’est pas suffisant. Il faut apprendre l’éducation à la jeunesse. C’est toute une communauté qui a été blessée", disait-il.

Visiblement, la communauté africaine en attend plus de la part de la chaine de magasins JD Sports et du centre commercial. "Le community manager de JD Sports a publié une photo d’une Nike Air, où il a inscrit « I don’t c » devant le mot « air » de la chaussure après le scandale. Nous voulons qu’il soit viré. Sa réaction a été honteuse. Nous demandons également au directeur de Médiacité que le magasin soit exclu du centre et que l’emplacement soit loué à quelqu’un d’autre."

Après un tonnerre d’applaudissements, le directeur du centre commercial a également pris la parole : "Nous avons été choqués également. Et je suis content du message rassembleur que j’ai entendu. Beaucoup de clients nous ont contactés mais il faut savoir que nous n’avons aucune liaison directe avec JD Sports. En tout cas, nous ne voulons plus que ça arrive et nous condamnons fermement ces agissements", déclarait Julien Huart, le directeur de Médiacité.

Certaines personnes ont même profité de l'occasion pour faire par de leurs histoires...

© M.S.
© M.S.

© M.S.

© M.S.