Liège La ville accueille plus de travailleurs sur son territoire, même sans la sidérurgie.

Pour le troisième semestre d’affilée, l’emploi intérieur sérésien, c’est-à-dire le nombre de postes salariés implantés sur le territoire communal a augmenté !

En effet, entre juin 2016 et décembre 2017 (derniers chiffres disponibles au 15 mars 2019), l’emploi intérieur a augmenté de 645 unités soit une hausse de l’ordre de 3,8 %. Parallèlement, le nombre d’indépendants ainsi que le nombre d’établissements sont également en croissance.

Selon les autorités locales, ce succès trouve son origine dans le Master Plan. Initié sous l’égide de Guy Mathot, ce Master Plan avait pour objectif de penser la ville post-sidérurgique. Il visait à créer de nouvelles opportunités économiques sur le territoire sérésien. Et cela fonctionne !

En effet, au 31 décembre 2017, le nombre de postes salariés sur le territoire dépassait largement celui de 2 000. Au total, ce sont 1 549 emplois qui ont été créés en dix-sept ans. Il convient d’ajouter que plus de 1 000 emplois ont été détruits après l’arrêt des activités sidérurgiques. Le Master Plan a donc contribué à compenser les pertes d’emplois liées à la fin de la sidérurgie.

L’emploi intérieur n’est pas le seul signal encourageant du renouveau économique de Seraing. La création de nouveaux établissements connaît quant à elle une augmentation pour le quatrième semestre d’affilée. Entre le 31 décembre 2015 et le 31 décembre 2017, le nombre d’établissements est passé de 1 143 à 1 194.

Cette tendance de reprise économique est également corroborée par la hausse du nombre d’indépendants sur Seraing. Entre le 31 décembre 2016 et le 31 décembre 2017, le nombre d’indépendants est passé de 2 877 à 2 941, soit une croissance de 2,2 %.