Cette fin d'année, à Seraing, est marquée par l'aboutissement de trois chantiers de sécurisation. Il s'agissait, notamment, de sécuriser les usagers dits plus faibles, tout en encourageant les citoyens à avoir recours à d'autres modes de déplacement.

C'est ainsi que le rond-point de la rue de la Boverie est terminé et accessible. L'objectif était de fluidifier le trafic à cet endroit fortement fréquenté, de prévenir des accidents sachant que les conditions de visibilité n'étaient pas idéales et d'assurer la sécurité de l'ensemble des usagers, notamment des jeunes qui fréquentent l'académie de football (stade de la Boverie). Un panneau "Warning" a été installé et un passage pour piétons a été aménagé.

La rue de Tavier, rendue tristement célèbre par un accident de la route ayant coûté la vie à une jeune femme de 23 ans (Nadège Abbate), a également bénéficié d'un réaménagement à l'endroit du drame. Ainsi, des plots ont été installés au début, au milieu et à la fin du passage clouté afin de sécuriser la traversée des piétons sachant qu'il s'étend sur près de 8 m. Des plots ont également été posés le long du mur du cimetière et de l'arrêt de bus, là où se trouvait la jeune femme lorsqu'elle a été fauchée par un chauffard, et des dispositifs ont été aménagés sur la chaussée afin de réduire la vitesse. Une fresque y a été réalisée à la mémoire de Nadège.

Et enfin, mais non des moindres, le boulevard Pasteur a été complètement remanié sachant qu'il constitue une zone d'attractivité en raison de la présence de plusieurs commerces. Les allées et venues de véhicules y sont fréquentes mais aussi de piétons. "La Ville a ainsi souhaité faire la part belle aux piétons en sécurisant les accès aux commerces et en continuant de favoriser les modes de déplacement doux", souligne-t-on à la ville de Seraing.

C'est ainsi que des tracés destinés aux cyclistes ont été dessinés, du bas vers le haut du boulevard et inversement. Des plots rouges ont été installés tout le long du boulevard de manière à bien délimiter les zones de circulation. Si bien que, désormais, la circulation automobile y est réduite sur une seule bande, au lieu de deux précédemment.

"Ainsi, les personnes qui souhaitent traverser cette route passent dorénavant sur deux bandes au lieu de quatre", justifie-t-on à la ville de Seraing.

A noter que la circulation y est désormais limitée à 50 km/h, ce dont se réjouit le Gracq Seraing (mouvement de défense des cyclistes quotidiens). Du côté des automobilistes et de riverains, par contre, ces nouveaux aménagements ne font pas vraiment l'unanimité...