Le 11 décembre dernier, alors que la piscine olympique de Seraing venait à peine de rouvrir à la suite des dernières décisions du comité de concertation dans le cadre de la pandémie de Covid-19, on apprenait que l'infrastructure devait à nouveau fermer ses portes... En cause, la présence de légionelles dans les installations.

Bien que la ville de Seraing avait reçu le feu vert d'un inspecteur de la Région wallonne, l'institut Malvoz a néanmoins été sollicité pour procéder à des analyses. Et sachant qu'il faut un certain délai pour obtenir les résultats, ceux-ci ont été communiqués peu après la réouverture au public. Des résultats qui indiquaient la présence de la bactérie dans une proportion trop élevée.

Selon ce qui avait été annoncé au niveau de la ville de Seraing, il ne fallait pas s'attendre à une réouverture avant le 25 décembre. Qu'en est-il sachant qu'aucune réouverture n'a été annoncée?

"Les derniers tests ont indiqué que le taux est bien redescendu. A ce stade, on pourrait rouvrir mais vu que la piscine aurait de toute façon été fermée en raison du réveillon, elle reste fermée et on continue de procéder aux chocs thermiques pour tuer la bactérie", précise Philippe Grosjean, échevin en charge des sports à Seraing. "De nouvelles analyses ont été effectuées et les résultats devraient être connus début janvier. S'ils sont bons, la piscine rouvrira".

C'est donc le mardi 5 janvier, le lundi étant le jour de fermeture, que la piscine olympique de Seraing devrait rouvrir. Un système de réservation de plages horaires sera toujours d'application, tout en sachant que la priorité d'accès sera donnée aux clubs et aux écoles.

Si rien ne vient à nouveau perturber le fonctionnement de la piscine, celle-ci restera ouverte jusque fin juillet 2021. Pour rappel, en effet, il est prévu de fermer l'infrastructure début août afin de procéder à la seconde phase des travaux, celle-ci portant sur le système d'aération. Une fermeture qui est annoncée pour trois à quatre mois.