Liège

La présidente, Sabine Roberty, s'y est engagée dans un courrier adressé au groupe Ecolo.

On se souvient de l'intervention de Damien Robert (PTB), lors du conseil communal d'octobre, relative à un point de l'ordre du jour concernant l'octroi d'une subvention de 2 000 € au comité des fêtes d’Ougrée et ce, pour l'organisation d'activités. Le PTB avait mis en évidence le fait que ce comité émanait en fait de la locale PS d'Ougrée. Ce qui, par la suite, n'avait pas été démenti. Le point avait été reporté.

Le groupe Ecolo s'était alors joint au PTB en réclamant le remboursement des sommes jugées indument perçues. En effet, si l'octroi de cette subvention n'a pas été voté au conseil communal d'octobre, il s'avère que ledit comité a perçu ces 2 000 € en 2016, 2017 et 2018. Soit 6 000 euros sur 3 ans.

Dans un courrier adressé au groupe Ecolo, le comité des fêtes d'Ougrée s'est engagé à procéder au remboursement de ces 6 000 €. "L'ensemble des membres tient à vous assurer qu'il n'y a jamais eu une quelconque volonté de tromper les membres du conseil communal, le comité des fêtes étant une émanation de Ia section d'Ougrée qui organise des activités citoyennes pour l'ensemble des Sérésiens. Cependant, sans aucune reconnaissance préjudiciable de notre part, nous sommes conscients de l'ambigüité de la situation. Dés lors, et certains que ce geste sera de nature à rassurer tout le monde, nous vous informons que nous nous engageons à reverser la somme à l'administration communale de la ville de Seraing. Nous contacterons tout prochainement la Ville pour l'informer de cette décision et pour définir les modalités de remboursement", peut-on lire dans ce courrier signé par la présidente, la députée wallonne et ancienne échevine sérésienne Sabine Roberty.

Une décision qui satisfait le groupe Ecolo, "même si cette dernière arrive dans un contexte tardif". "Nous allons proposer à un prochain conseil communal un règlement fixant des critères objectifs pour l'octroi de subsides communaux. Ceci afin d'éviter à l'avenir des situations similaires et de garantir davantage d'équité et de transparence dans l'attribution des subsides", indique Paul Ancion, chef de groupe Ecolo à Seraing.