Liège

C'est ce qui ressort de l'analyse des chiffres relevés lors des principaux contrôles de vitesse réalisés sur le territoire sérésien de janvier à septembre 2019.

Très souvent, dans différents quartiers, les habitants se plaignent de la vitesse excessive des automobilistes... C'est ainsi dans n'importe quelle commune. A Seraing, la police locale a procédé à une analyse des chiffres relevés lors des principaux contrôles de vitesse qui ont été organisés sur le territoire sérésien. De cette analyse, il ressort que les limitations de vitesse ont été majoritairement respectées...

Ces contrôles ont été menés sur des routes qualifiées de dangereuses. En voici les résultats:

- sur 847 voitures qui ont circulé sur l’avenue du Centenaire, 106 ont eu des procès-verbaux

- sur 1 093 voitures qui ont circulé rue de Boncelles, 161 ont eu des procès-verbaux

- sur 2 977 voitures qui ont circulé rue de la Vecquée, 241 ont eu des procès-verbaux

- sur 1 363 voitures qui ont circulé rue de Plainevaux, 9 ont eu des procès-verbaux

- sur 903 voitures qui ont circulé rue de Rotheux, 63 ont eu des procès-verbaux

- sur 527 voitures qui ont circulé rue de la Boverie, 12 ont eu des procès-verbaux

"Ces zones font partie des endroits qui présentent un chiffre interpellant en terme d’accidents routiers et/ou de doléances citoyennes. Une fois ces statistiques analysées, il peut être souligné que plusieurs véhicules n’ont pas respecté une vitesse adaptée. Toutefois, il sera positivement remarqué qu’une majorité d’entre eux circulent dans une norme acceptable", commente le chef de corps de la zone de police de Seraing/Neupré, Yves Hendrix. "Néanmoins, il est important de continuer à conscientiser la population sur les risques liés à cette conduite à vitesse trop élevée. Il faut essayer de faire comprendre aux conducteurs qu’ils doivent lever le pied, même si certains d’entre eux ont l’impression de ne pas rouler à une vitesse trop importante. Il est vrai que, parfois, on ne s’en rend pas toujours compte... Tout comme, dans le chef des riverains, il peut y avoir un décalage entre le sentiment de vitesse des automobilistes et la véritable matérialité des faits".

Cela dit, la police locale annonce son intention de poursuivre la sensibilisation auprès des automobilistes ainsi que les contrôles. A bon entendeur...