Les réactions et prises de position s'enchaînent ces derniers temps concernant le Cristal Park. Ainsi, après le vote au conseil communal de Seraing relatif à la création d'une commission dédiée au développement de ce projet de reconversion du site des cristalleries du Val Saint-Lambert, une motion a été approuvée ce mercredi en séance plénière du Parlement wallon. Une motion qui, notamment, soutient le ministre Collignon, en charge du logement et des pouvoirs locaux, "tel qu’il s’est engagé en commission", à réexaminer le subside wallon de 2,5 millions d'€ destiné à financer un achat de terrain pour construire du logement au Val Saint-Lambert. En outre, cette motion soutient le ministre de l'Aménagement du territoire, Willy Borsus, "pour réorienter le dossier et les investissements vers des projets qui dynamisent les centralités existantes comme il s'y est engagé", autrement dit "réorienter l’investissement vers la rénovation et la réhabilitation des quartiers existants".

Une actualité qui ne peut que rassurer le collectif Le Bois du Val, qui s'est constitué en vue de la sauvegarde des espaces verts au Val Saint-Lambert. Un collectif qui ne réduit pas ses efforts, pour autant, puisqu'il appelle à un rassemblement, ce samedi, contre le projet de construction de bureaux pour lequel une demande de permis a été déposée. Ce qui a été confirmé lors du conseil communal du 25 avril dernier. Comme pour toute demande de permis introduite, la ville de Seraing organise une enquête publique. L'avis a d'ailleurs été affiché le 2 mai.

Par cet avis, la ville de Seraing informe de la tenue d'une enquête publique, du 9 mai au 7 juin, relative à la demande de Cristal Office Park s.a. Le terrain concerné est situé rue du Monastère. Il s'agit de modifier une voirie dans le cadre d'une demande de permis unique dont l'objet est de construire et exploiter quatre immeubles de bureaux, un espace public et un parking.

"Nous sommes farouchement opposés à ce projet inutile, d’un autre âge, qui met à mal le patrimoine naturel de la cité tout en laissant en plan des espaces déjà bâtis à réhabiliter", s'insurge le collectif Le Bois du Val, qui espère mobiliser un maximum de riverains et de sympathisants "pour nous opposer en masse au permis, notamment par le biais de remarques lors de l’enquête publique". Et d'évoquer diverses interventions lors de ce rassemblement qui "mettront en lumière les nombreux défauts de ce projet qui fait une nouvelle fois passer l’intérêt privé avant celui du grand public et qui réussit la gageure de détruire deux fois le patrimoine sérésien: une première fois en "oubliant" de rénover et de valoriser le patrimoine post industriel, une seconde fois en s’attaquant encore une fois aux espaces verts de la commune".

Le rassemblement est prévu à 10 h face au château du Val Saint-Lambert.