La Ville de Seraing a répondu à plusieurs appels à projets de la Région wallonne

Faire d’un moment douloureux, un instant un peu plus facile à vivre. Permettre aux familles de faire leur deuil dans la dignité, faciliter l’acceptation de la perte d’un proche… Voilà les différents leitmotivs du collège sérésien régissant sa politique de gestion des cimetières.

Les projets ne manquent pas et la Ville vient d’ailleurs de répondre à deux d’entre eux lancés par la Région wallonne. "Le premier consiste en l’aménagement de cimetières en créant des aires de dispersion, des aires pour les enfants, les fœtus, l’aménagement d’ossuaires… Une aide de 60 % du montant, plafonnée à 7.500 euros, est prévue par la Région wallonne", explique Sabine Roberty, échevine en charge des cimetières.

La Ville de Seraing a décidé de dédicacer ce projet au cimetière des Biens communaux, le plus ancien et qui nécessite une réelle redynamisation. "Nous allons utiliser un espace vert aussi grand qu’un terrain de football et actuellement occupé à 10 % pour y concevoir entre autres un espace de dispersion en galets, pratique recommandée par la Région wallonne." Un projet divisé en quatre zones qu’il conviendra d’aménager dans les 10 ans.

À côté de ce premier projet, la Ville a aussi répondu à un second projet qui, lui, consiste à aménager un bâtiment sous-utilisé d’un des cimetières pour en faire un espace de condoléances et de recueillement non confessionnel. La Ville a jeté son dévolu sur la marquise de la Bergerie "un bâtiment qui sert actuellement d’aire de stockage et dont le plafond doit être rafraîchi, les murs refaits et le sol réaménagé. Nous réaliserons d’ailleurs certaines pierres du cimetière pour certaines de ces réalisations", continue Sabine Roberty.

"Nous avons aussi décidé d’aménager un pupitre et des bancs pour permettre aux familles des défunts de procéder à une petite cérémonie ou à des remerciements."

Et, comme derrière la marquise, on retrouve l’entrée du cimetière, la Ville a aussi décidé de procéder à la pose de voiles d’ombrage bien nécessaires en cas de pluie. Ce projet, s’il est retenu, recevra une aide de 50.000 € de la part de la Région wallonne.