Les circonstances de l’accident doivent encore être déterminées.

C’est un accident pour le moins inhabituel qui s’est produit, samedi en fin d’après-midi à l’aérodrome de Spa Malchamps. Vers 15 h 30, un groupe de 16 parachutistes expérimentés a sauté d’un avion qui se trouvait à plusieurs centaines de mètres d’altitude. Les parachutistes ont effectué plusieurs figures et ce, par groupe de quatre personnes. Tout s’est normalement passé et les parachutistes se sont séparés pour ouvrir leur parachute.

C’est à ce moment que l’accident a eu lieu, puisque le parachute d’une des participantes, une dame âgée de 55 ans, ne s’est pas déployé lorsqu’elle a tiré sur la poignée d’ouverture. À ce moment, la malheureuse se trouvait à environ 1 200 mètres d’altitude.

Selon plusieurs témoignages, la parachutiste aurait tenté de retirer sur la poignée, en vain. Elle a alors ouvert son parachute de secours. Mais filant à plus de 200 km/h, ce dernier s’est ouvert alors que la dame se trouvait à moins de 300 mètres d’altitude.

La victime est alors lourdement tombée dans des arbres percutant violemment le reste du tronc d’un sapin qui venait d’être coupé.

Consciente, mais souffrant de multiples fractures aux bras et aux jambes, la parachutiste a été prise en charge par une ambulance qui l’a transportée jusqu’à l’aérodrome de Spa. Là, elle a été embarquée dans un hélicoptère médicalisé qui l’a transportée jusqu’à l’hôpital de la Citadelle à Liège.

Là, les médecins ont estimé que son pronostic vital était engagé. La victime a été opérée dans la soirée de samedi et les nouvelles en provenance de l’hôpital étaient positives.

Âgée de 55 ans, la victime est une parachutiste chevronnée ayant près de 1 000 sauts à son compteur. Nul ne sait cependant si elle ressautera un jour.

La police locale de la zone Fagnes est descendue sur place et le parquet de Liège a été prévenu. Des spécialistes de la police fédérale devraient également prendre part à l’enquête pour tenter de comprendre les circonstances exactes de l’accident.