Du 8 au 27 août, le musée organise les rencontres internationales de sculptures.

Il est plutôt discret, le musée de la Pierre de Sprimont, coincé entre la nationale et la colline, face à ces carrières qui ont façonné l’histoire de Sprimont. Et pourtant, il est, durant près de 3 semaines, chaque année depuis près d’un quart de siècle, au centre de toutes les attentions dans le monde de la pierre.

C’est ce mardi 8 août que débuteront en effet les 24e Rencontres internationales de sculptures de Sprimont. Un événement qui durera jusqu’au 27 août et qui attirera de nombreux artistes de renommées internationales.

C’est une nouvelle fois dans le cadre atypique du musée, installé dans l’ancienne centrale électrique des carrières - qui mérite à elle seule une visite tant elle est liée à l’histoire régionale - que les rencontres se dérouleront.

Pratiquement parlant, ce sont une quinzaine d’artistes qui seront présents sur place, durant trois semaines. Leur objectif : faire parler la pierre et lui donner une forme inspirée de leur imaginaire. Dextérité et force physique seront les maîtres mots pour les artistes.

Les personnes intéressées peuvent passer sur le site afin de voir les sculpteurs en action. Le musée ouvre en effet ses portes dès 10 h… jusqu’à épuisement des artistes. Un bar est ouvert. Précisons qu’il est conseillé de se munir de vêtements adéquats, la poussière étant en effet très présente sur le site pendant le travail des sculpteurs.

Certaines œuvres seront à vendre… la commune d’Aywaille a récemment acquis les réalisations des dernières années. Elles trônent un peu partout dans le centre de l’entité.