Le parquet a requis mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de dix ans de prison contre un Liégeois âgé de 26 ans auteur d'une cinquantaine de faits d'incendies volontaires et de vols violents. Quatre complices encourent des peines allant de dix à vingt mois de prison. Le prévenu avait été arrêté en 2018 alors qu'il était suspecté d'avoir commis trois faits. Mais, en affirmant vouloir "solder ses comptes avec la justice", il avait décidé de collaborer à l'enquête et avait avoué 45 autres faits violents. L'individu avait commis au total 25 types de préventions, principalement des vols avec violences, des vols qualifiés, des extorsions, des tentatives de vols et des menaces.

Entre juin 2017 et août 2018, il avait aussi été l'auteur de cinq faits d'incendies volontaires à Seraing, Flémalle et Amay. Une maison occupée avait été ciblée par ses actes. Le prévenu avait commis ces différents actes avec la complicité de plusieurs jeunes, dont quatre majeurs qui en ont également répondu devant le tribunal.

Le principal prévenu présente un profil particulièrement inquiétant, sans remords ni moralité. Il avait été condamné en 2016 à trois ans de prison avec sursis partiel pour un fait d'incendie. Le parquet a requis contre lui une peine de dix ans de prison. Le ministère public a requis contre ses complices des peines allant de dix à vingt mois de prison.

Lors de l'examen du dossier, un des prévenus s'est emporté sur le représentant du parquet. L'audience a été interrompue pour permettre aux policiers de ramener le calme dans la salle.

Avocat du principal prévenu, Me Mathieu Simonis a plaidé l'indigence en raison des aveux de son client et de son parcours de vie marqué par une enfance chahutée.

Le jugement sera prononcé le 17 juin.