Comme les autres institutions culturelles liégeoises, le Musée Tchantchès est à l’arrêt depuis le 14 mars dernier. Pour rappel, les festivités folkloriques du 15 août n’ont pas non plus eu lieu, ce qui fait que le petit musée de la rue Surlet se réjouit de la reprise.

D’octobre à avril

Laquelle, certes partielle, sera de mise dès octobre au sein du Théâtre royal ancien impérial, comme il est aussi dénommé. Ainsi donc, les spectacles traditionnels de marionnettes liégeoises seront de retour d’octobre à avril, et ce les dimanches à 10 h 30 et mercredis à 14 h 30.

" À chaque fois, il s’agit d’un spectacle différent où l’on est sûr de retrouver Tchantchès avec son esprit bien liégeois et sa gouaille bien d’amon-nos-autes ", est-il précisé. Bien entendu et comme c’est le cas ailleurs, un protocole Covid sera mis en place afin de permettre aux enfants (de moins de 12 ans) d’être assis aux premiers rangs tandis que les adultes doivent porter le masque et pratiquer la distanciation.

À noter également qu’il sera possible pour les enfants qui le désirent de fêter leurs anniversaires au sein même du Musée Tchantchès. Et ce lors des spectacles du mercredi après-midi, avec la possibilité pour eux, à un tarif voulu démocratique, de rester dans la salle après la pièce de théâtre.

Enfin, vu le succès des spectacles pour adultes mis sur pied depuis 2013, une reprise de Frankenstein, où l’on apprend les origines liégeoises de la célèbre créature (sic), est aussi prévue. Et ce du jeudi 19 au samedi 21 novembre. " Un moment horrifique et hilarant dans le cadre typique du Musée Tchantchès ."