Un préavis de grève va être déposé ce lundi, a confirmé le syndicat policier SNPS.

Ce samedi à Hannut, au sein de la zone de police Hesbaye Ouest, "le directeur opérationnel faisant fonction a fait saisir les GSM personnels des policiers avant une opération pour éviter des fuites, et ce avec le soutien du chef de corps", a indiqué dans un communiqué le Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS).

Un scandale selon le SNPS

Du côté du syndicat policier, on estime qu’il s’agit d’un "véritable scandale", relate Fabrice Discry, délégué permanent en province de Liège au sein du SNPS, "nous sommes totalement abasourdis. C’est vraiment inacceptable".

Le délégué syndical SNPS ajoute qu’il "n’avait jamais entendu parler de telles pratiques. Les policiers sont des professionnels, avec une déontologie rigoureuse et un code de discipline : il faut leur faire confiance. Cette confiscation n’a en outre aucune base légale".

Un préavis de grève va être déposé ce lundi, a fait savoir le syndicat policier. "Nous souhaitons obtenir un protocole d’accord afin que de telles confiscations de téléphones privés ne se reproduisent plus à l’avenir", conclut Fabrice Discry.