Certes, ce n’est qu’un pont… mais à Tilff, il en aura coûté un, de pont (près de 15 millions). Et surtout, il aura donné du fil à retordre aux élus locaux, aux députés, aux ministres même, qui, des années durant, ne parvenaient pas à aboutir à un projet unanimement partagé.

Ce jeudi 10 juin 2021 toutefois, près de 20 ans après le début de la polémique, le nouveau pont de Tilff était inauguré, devant un parterre de citoyens curieux, venus admirer le (beau) travail. Sur le coup de 9 h 30 en effet, quelques dizaines de Tilffois et d’Esneutois avaient fait le déplacement afin d’emprunter pour la première fois, cette rampe montante (la passerelle cyclo-pédestre sera accessible à la rentrée), permettant de traverser l’Ourthe mais aussi, c’est le génie de l’ouvrage, le chemin de fer situé en rive gauche.

© tonneau

On s’en souvient en effet, la construction de ce pont était précisément problématique en ceci qu’il aboutissait à un passage à niveau, bloquant notamment les ambulances se rendant au CHU. Dans le cas présent, le nouveau pont-passerelle prend son envol en rive droite, de manière plus décentrée, et traverse en oblique l’Ourthe. La courbe dessinée donne ainsi une impression de légèreté (il n’y a plus de pilastre dans la rivière) et permet au centre de Tilff de retrouver un espace dégagé, dans le prolongement de la place… que des avantages donc. En outre, l’étage "zéro" est quant à lui réservé à la mobilité douce et permet de relier la place à la gare de Tilff ainsi qu’au Ravel.

© tonneau

Ce jeudi matin, la bourgmestre Laura Iker avait fait le déplacement avec sa voiture ancêtre afin de tester ce pont qu’elle a tant appelé de ses vœux ; non sans une certaine émotion : "Je suis vraiment ravie", nous a-t-elle confié au pied de l’ouvrage, "après 3 ans de travaux et plus de 15 ans d’atermoiements, nous avons enfin une solution moderne, bénéfique pour la mobilité et qui s’intègre très harmonieusement… sans avoir cette contrainte du passage à niveau".

© tonneau
© tonneau

Désormais poursuit-elle, le Collège va rapidement enclencher le dossier de réaménagement de la place qui, promet-elle, sera très vite concrétisé.

© tonneau