Il y a peu, la députée Caroline Cassart (MR) a réinterrogé le ministre Philippe Henry (Ecolo) au sujet du plan Infrastructures et de la route du Condroz (RN 63).

Et plus particulièrement en l'espèce concernant l’absence du rond-point de Tinlot, dit "phase 4" de la liaison Tihange-Tinlot, alors que ce projet était censé être prioritaire.

Et de rappeler que le budget de 6 millions d'euros inclut le réaménagement de l’échangeur par la suppression du pont, la création d’un grand giratoire et d’un plus petit au carrefour entre la N63, la N63c et la rue de Tillesse (carrefour Levooz).

"Accidentogène, ce projet figurait parmi les priorités de la législature. Malgré cela et sauf erreur de ma part, je constate qu'il n’est pas repris dans la liste pour 2021", a souligné la députée, interrogeant donc le ministre à cet égard.

Pas avant 2024...

Dans sa réponse, ce dernier indique que le projet en question n'a effectivement pas été repris car ce rond-point dépend selon lui de l’avancement de la phase 3 de la liaison Tihange-Tinlot et des expropriations qui bloquent toujours.

Cette phase 4 est donc conditionnée par la phase 3 selon le ministre Henry qui avance l'échéance de 2024 en vue de la réalisation du rond-point de Tinlot.

"Ce n’est donc pas demain que ce rond-point verra le jour…", déplore ainsi la députée Cassart qui promet de revenir à nouveau à la charge sur le sujet.