Liège Moins nombreux mais plus en voix que ceux de Sart…

Saine rivalité mais rivalité quand même… À hauteur du cimetière, sur la Grand’route qui relie les deux villages, les cortèges de Tiège et de Sart se sont croisés, comme de tradition. Se toisaient et s’observaient… Comme de tradition !

Et si les Sartois, qui défilaient à pas rythmés, laissaient poindre un Laetare de toute beauté avec des couleurs et des thèmes originaux, que dire alors des Tiégeois ? Un peu comme David contre Goliath, ils ne se laissaient guère impressionner malgré leurs effectifs réduits.

Des chars qui ont nécessité des heures et des heures d’investissement, des groupes en voix qui avaient envie d’ennuyer le public… comme en attestent les grappes de confettis qui se perdaient dans les cheveux et les vestes. Quant au char souffleur des Super-héros, qui n’est pas sans rappeler celui des Blancs moussis qui s’ébrouera dimanche prochain à Stavelot, il arrosait avec grand plaisir le cortège des voisins.

Dragons nous ! Bof Bof… À coups de confettis alors. Ou à petits coups. C’est agréable…

C’était sans compter sur la réplique sartoise, laquelle sortait l’artillerie lourde en fin de défilé. Des chars époustouflants là aussi ! Ni Tiège, ni Sart ne sortira donc vainqueur de cette 63e édition.