Le tribunal correctionnel de Liège a décidé mercredi de postposer au 8 janvier le jugement d'une Liégeoise âgée de 49 ans poursuivie comme auteur d'une vague de vols de nains de jardin. Une peine de 8 mois de prison avait été réclamée contre elle par le parquet. Une vague de vols commis dans des jardins de la commune d'Oupeye avait été signalée la nuit du 14 au 15 octobre 2019. L'enquête avait permis d'établir qu'une dame était à l'origine d'au moins cinq épisodes de vols commis dans les jardins de ses voisins.

Les victimes avaient été dépouillées d'objets mobiliers, de plants, de pots de fleurs et surtout de statuettes représentant des nains de jardins. Les objets avaient été retrouvés chez la prévenue qui avait exposé qu'elle comptait en revendre une partie pour subvenir à ses besoins. Elle avait surtout précisé qu'elle ciblait plus particulièrement les nains de jardins équipés d'une fonction d'éclairage car elle s'en servait pour éclairer son habitation depuis que l'électricité lui avait été coupée.

L'affaire avait suscité des craintes et causé un émoi important dans le quartier. Vu les antécédents de la prévenue, le substitut avait requis contre elle une peine de 8 mois de prison.

En raison d'une surcharge de travail, le juge a décidé de postposer le prononcé de son jugement au 8 janvier prochain.