Trois jeunes sérésiens ont comparu mardi devant le tribunal correctionnel de Bruges pour une tentative de cambriolage, recel et association de malfaiteurs. Accompagnés de quatre mineurs, ils s'étaient rendus à Knokke avec des voitures volées dans le but de cambrioler des habitations. Le ministère public a requis une peine effective de 20 mois de prison. Le 29 juillet 2019, les sept hommes ont tenté de commettre un cambriolage dans une habitation à Knokke à l'aide d'un pied de biche. Les délinquants portaient des combinaisons noires, des cagoules et des gants. Ils ont pris la fuite lorsque le propriétaire est rentré chez lui. Peu après, ils ont été surpris dans le quartier. Ils circulaient à bord d'une Volkswagen et d'une Kia. Les véhicules avaient été volés respectivement à Flémalle et Saint-Nicolas.

Le ministère public a expliqué que les prévenus n'avaient pas choisi Knokke par hasard. Des captures d'écran ont montré qu'ils avaient consulté la liste des communes les plus riches de Belgique sur Google. De plus, ils étaient armés de couteaux et d'un pistolet d'alarme. "Ils étaient prêts à agir comme de véritables cow-boys", a déclaré le procureur Fauve Nowé.

Malgré son jeune âge, T.?B. (19 ans) avait déjà été condamné à deux reprises pour des vols et une fois pour des infractions liées à la drogue. Cette fois, le parquet a requis 18 mois de prison effectifs pour recel, vol et association de malfaiteurs. Pour la possession d'un pistolet d'alarme, il pourrait écoper de deux mois de prison supplémentaires. T.?B. continue cependant de prétendre qu'il n'était présent sur les lieux que par hasard.

Z.?D. (19 ans) et B.?T. (20 ans) risquent 18 mois d'emprisonnement, éventuellement liés à des conditions. La défense a plaidé l'acquittement pour le recel et une peine de travail d'intérêt général pour les autres infractions. B.?T. a affirmé qu'il n'était venu sur la côte que pour s'amuser, contrairement à certains mineurs qui les accompagnaient.

Jugement le 18 mai.