Comme chaque année le 1er novembre, la Wallonie a activé son plan G rand F roid , effectif jusqu’au 31 mars. En raison de la crise sanitaire, l’aide aux personnes précarisées est renforcée ; qu’il s’agisse d’un accueil de jour ou de nuit, de distributions de repas, de l’accès à des sanitaires, etc.

À Liège, si l’abri de nuit de l’ASBL Thermos (rue Chevaufosse), de la caserne Saint-Laurent, et l’abri de nuit de la rue Sur-la-Fontaine totalisent une capacité de 96 lits, la crise du coronavirus vient impacter l’accueil, en réduisant celui-ci de moitié ; les lits doivent en effet être davantage espacés pour garantir la santé des sans-abri et des bénévoles.

À la recherche de nouveaux espaces, la Ville de Liège, en partenariat avec le réseau social de prise en charge des SDF, a fait appel à des partenaires variés en vue d’ouvrir un quatrième abri de nuit. Une recherche qui a trouvé un écho du côté du Diocèse de Liège, en particulier la communauté salésienne de Don Bosco qui a proposé son ancien internat comme nouvel abri de nuit avec une capacité d’accueil de 28 places.

"Il faut faire de petits travaux. Vendredi, on va restaurer les portes, sécuriser les fenêtres… Et faire un gros nettoyage. On va aussi faire appel à des bénévoles qui pourront assurer l’accueil, la surveillance… Et participer à la récolte de couvertures, vêtements…" explique Jean-Philippe de Limbourg, délégué épiscopal pour la solidarité et responsable de Caritas Secours Liège, qui précise que l’abri sera opérationnel dès le 1er décembre.

Autre espace, le hall sportif de l’Évêché de Liège, rue des Prémontrés, pourrait être utilisé "comme lieu tampon pour l’accueil des SDF arrachés à la rue par la police en cas de froid morbide", soit lorsqu’il fait -3° pendant trois jours.

Un nouvel accueil de jour "plus grand", accessible de 8 h à 18 h, tous les jours de la semaine, est également en réflexion pour remplacer les trois abris de jour habituels, "qui sont trop petits pour accueillir les personnes de la rue dans les règles sanitaires cet hiver". Reste encore à trouver le lieu. La distribution de boissons chaudes et de nourriture se limitant pour l’heure au système du take -away.