À partir du 1er janvier, tout le personnel, soit 1 800 personnes, aura le statut d’employé.

Jeudi, un protocole d’accord a été signé entre les organisations syndicales et la direction de FedEx (ex-TNT Express) à Liège. Cet accord, qualifié d’historique par la FGTB, prévoit le passage, au 1er janvier 2020, des 1 300 travailleurs ayant encore le statut d’ouvrier vers le statut d’employé, avec donc tous les avantages qu’il comporte. Les 1 800 travailleurs de TNT/FedEx Liège, quelles que soient leurs fonctions, seront désormais considérés comme employés

Pour la FGTB Métal Liège-Luxembourg, il s’agit évidemment d’un considérable bond en avant.

"Ce changement est la concrétisation d’une revendication historique de la FGTB au plan national" ; explique-t-on au syndicat. "Lorsque se sont ouverts les débats sur l’harmonisation des statuts, dans le cadre des directives européennes, la FGTB a toujours demandé que l’alignement se fasse sur le meilleur des statuts. C’est incontestablement ce qui s’est passé sur le site de Bierset, avec ce protocole d’accord".

Concrètement, le passage au nouveau statut se marquera dans une série d’avantages très précisément détaillés dans le texte d’un accord dont certains aspects sont très techniques. On peut en retenir l’alignement maximum des durées de préavis en cas de licenciement, ce qui, pour les anciens ouvriers, signifie en fait plus que le doublement de ces préavis.

"Dans le même ordre d’idées, l’employeur versera désormais 100 % du salaire pendant le 1er mois en cas d’accident de travail, de maladie ou d’autre cause d’incapacité, ce qui représente également une amélioration considérable. D’autres améliorations concernent les trajets domicile-travail, les barèmes".

Pour la FGTB Métal Liège-Luxembourg, qui représente environ 75 % des travailleurs de FedEx Liège, cet accord prouve aussi qu’une concertation structurée peut aboutir à de considérables améliorations sociales sur le site de l’aéroport.

"Les emplois offerts sur l’aéroport de Liège ne sont pas des emplois au rabais, du moins lorsque l’organisation syndicale peut organiser la défense des travailleurs, ce qui est le cas à Bierset. L’aéroport de Liège est plus que jamais un formidable outil de relance de l’emploi, notamment jeune, dans une région ou le chômage reste important", conclut la FGTB.