Liège

Selon les services d’urgence envoyés sur les lieux, hier vers 10 h du matin, le chauffeur du camion connaissait la route. Il s’est quand même laissé surprendre par le tournant à angle droit de la route de Battice à hauteur de la petite route menant au hameau de La Minerie.

Le poids lourd a dérapé avant de se coucher sur la chaussée à la sortie du tournant. Le camion transportait 215 cochons envoyés par un éleveur flamand à l’entreprise Detry d’Aubel. Sous le choc, ses remorques se sont déchirées et une cinquantaine de porcs en ont été expulsés.

La plupart d’entre eux se sont retrouvés sous la carcasse des remorques et y ont été écrasés. Ce sont les pompiers de Herve, dirigés par le lieutenant Lhoest, qui ont été dépêchés sur les lieux de l’accident. Le chauffeur du camion n’a pas été blessé. “Il est sorti tout seul de sa cabine”, précisait le lieutenant Lhoest. “On a juste dû l’aider à descendre…”

Pour la cinquantaine de bêtes écrasées, par contre, il n’y avait évidemment plus rien à faire. Leurs carcasses devaient être rassemblées l’après-midi et envoyées au clos d’équarrissage pour y être détruites.

Quant aux autres porcs, ils ont été rassemblés avant d’être chargés dans d’autres camions et de poursuivre leur route vers l’entreprise Detry où ils devaient être… abattus.

L’accident a évidemment causé pas mal d’embarras de circulation, le camion renversé bloquant totalement la chaussée de la route de Battice. Des déviations ont été mises en place pour permettre de relever le poids lourd, d’abord, et le remorquer, ensuite.

Vu l’étroitesse de la chaussée, la première opération a été relativement difficile. Et, pour corser les choses, le véhicule-grue chargé de remettre le convoi d’aplomb a connu une fuite de liquide hydraulique. Celui-ci s’est répandu sur la chaussée déjà mouillée par la pluie, la rendant encore plus glissante…

En milieu d’après-midi, tout était terminé et la vingtaine de pompiers envoyés sur les lieux pouvaient rentrer à la caserne. “La première chose qu’on fera, c’est prendre une bonne douche”, disait le lieutenant Lhoest en précisant que les pompiers de Herve avaient reçu l’appui de la Protection civile et des pompiers de Welkenraedt. “Ce sont eux qui sont venus avec leur véhicule de désincarcération puisque tous les véhicules spécialisés sont dispatchés dans les différents services de la région.”