La discorde a débuté à la suite d’une simple amourette concernant une jeune fille

Le tribunal correctionnel de Liège vient de condamner Dhimitraq à une peine de 2 ans de prison ferme pour avoir porté des coups de couteau à deux hommes. Aurore, sa compagne a bénéficié d’une suspension du prononcé pour avoir porté des coups à l'une des victimes. Au départ, Dhimitraq était poursuivi pour deux tentatives d’assassinats, mais le tribunal a requalifié les faits en coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de travail. 

Cette affaire qui aurait pu se terminer par la mort d’un des protagonistes a débuté en 2018 à Remouchamps en province de Liège. Deux adolescents se disputaient la même jeune fille. Les familles de ceux-ci ont décidé d’intervenir. Le 4 novembre 2018, Dhimitraq a menacé le groupe de jeunes avec un couteau au parc d’Aywaille. Le 18 novembre, Aurore s’est rendue chez la maman de l’adolescent opposé à son fils et a porté des coups de clé à un homme qui se trouvait sur place. 

Un peu plus tard, cet homme et le beau-père du jeune se sont rendus chez Dhimitraq. Ils ne l’ont pas trouvé. Mais ce dernier, averti des faits, a décidé de se rendre au domicile de la mère du jeune homme armé d'un couteau. Il a porté deux coups de couteau au beau-père de l’adolescent. Ce dernier a été touché près du coeur, ses jours étaient en danger. L’autre homme, qui avait reçu des coups de clé au visage s’est interposé et il a reçu un coup de couteau au coude. Dhimitraq avait déjà été condamné à des peines de 5 et 6 ans de prison ferme pour avoir commis d’autres faits.