Liège Un élève de 15 ans de l'Institut Don Bosco de Verviers a été agressé sexuellement lors d'un voyage scolaire, rapporte Sudpresse

Un jeune homme âgé de 15 ans a été entendu par la police comme victime d'une violente agression physique et sexuelle commise, en décembre dernier, par des camarades d'école lors de classes vertes dans la région de Spa, a indiqué lundi le parquet de Verviers, confirmant ainsi une information de Sudpresse. "Il a été tabassé et violé alors qu'il était en classe verte à Nivezé", révèle sa maman, révoltée.

Une plainte, initiée par la mère de la victime, a été déposée quelques jours après les faits du 10 décembre alors que l'adolescent était parti en classes vertes. Selon le témoignage de la mère de l'adolescent, un jeu a dégénéré dans une des chambres et son fils s'est retrouvé aux prises avec une dizaine de condisciples. Certains ont frappé la victime avant de l'agresser sexuellement. Les agresseurs auraient utilisé une tringle de rideau pour commettre les faits. "Le soir des faits, les professeurs ont décidé de l’isoler du reste du groupe 'afin d’éviter tout problème'", rage la maman. "Il a été installé dans la chambre d’un de ses profs. Ils l’ont isolé, ne m’ont même pas appelée moi ou bien la police".

Toujours selon le témoignage de cette mère, les professeurs sur place n'auraient pas agi. Elle estime que "l'école a voulu étouffer l'affaire." Le parquet de Verviers, en charge de ce dossier à l'information depuis début janvier, prend l'affaire au sérieux. De nombreux devoirs d'enquête ont déjà été diligentés et la victime entendue. Elle a confirmé les faits d'agression physique et sexuelle lors d'une audition vidéo-filmée. "Des auditions de témoins et de suspects potentiels doivent encore être réalisées afin de faire la lumière sur les faits et le rôle de chacun. S'agissant de mineurs d'âge, il s'agit de la loi protectionnelle engendrant donc des mesures et non des sanctions", rappelle le parquet.