Il porte sur la fabrication et la fourniture de tourelles télé-opérées de dernière génération destinées aux véhicules blindés des armées belges et françaises

La FN Herstal, filiale belge du Groupe Herstal, a signé avec le groupe français Nexter un contrat stratégique dans le cadre du programme CaMo (Capacité Motorisée) de modernisation des capacités de mobilité terrestre de l’Armée belge.

Ce contrat porte sur la fabrication et la fourniture par FN Herstal de tourelles télé-opérées deFNder® de dernière génération destinées aux véhicules blindés multi-rôles (VBMR) Griffon livrables par la France à l’Armée belge à l’horizon 2025-2030.

Le contrat entre FN Herstal et Nexter, maître d’oeuvre du consortium français en charge du programme, découle de l’accord intergouvernemental entre la France et la Belgique qui entérinait, en novembre 2018, leur volonté de former un partenariat stratégique de long terme dans le domaine de la mobilité terrestre.

Le contrat prévoit aussi la fourniture à l’Armée de terre française de tourelles du même type dans le cadre de son programme de modernisation du char Leclerc.

À terme, il pourrait également déboucher sur de nouvelles perspectives dans le cadre de futurs programmes internationaux de Nexter ainsi que sur de nouveaux contrats de maintenance.

Ce nouveau succès consacre pleinement la stratégie de diversification et d’innovation technologique menée depuis plus de dix ans par FN Herstal dans son activité systèmes embarqués terrestres, aéroportés et navals. Il lui permet d’asseoir encore davantage sa position mondiale dans des domaines à haute valeur et diversité technologiques et porteurs d’emplois à haut degré de qualification.

À ce jour, l’activité systèmes embarqués de FN Herstal représente plus de deux cents emplois sur son site d’Herstal et recourt activement à la sous-traitance belge.

"Ce contrat est une nouvelle étape stratégique dans le plan de déploiement du Groupe Herstal", se rejouit Philippe Claessens, Administrateur délégué du Groupe Herstal (FN Herstal - Browning). "Il nous permet de nous inscrire dans un partenariat franco-belge hautement symbolique pour la construction de la Défense européenne."