Un homme né en 1958 a été interpellé pour menaces verbales, menaces par gestes et menaces avec arme. Il a notamment menacé de couper le chien de son voisin, né en 1968, en deux avec une machette en sa possession.

Son voisin, qui se plaint depuis longtemps de tapage diurne et nocturne, est allé frapper à sa porte pour lui demander de faire moins de bruit et c'est alors que la dispute a éclaté entre les deux hommes et qu'il s'est montré menaçant.

L'homme a été déféré dimanche matin au parquet de Liège, où son dossier a été mis à l'instruction avec demande de mandat d'arrêt en raison de ses antécédents psychiatriques. On a par ailleurs retrouvé dans son appartement un couteau de chasse ainsi qu'un fusil pour lequel il n'a pas de port d'armes.

Il n'y a pas eu de coups échangés et de blessés mais sa femme a expliqué qu'il se montrait violent et qu'il avait recommencé à boire.