Malmedy Après le centre d’affaires, l’accueil de PME, la Scène et le Moviemills, Gehlen Groupe inaugure My Hotel.

Il y a 10 ans à peine, ce site historique, ayant participé à l’expansion de Malmedy était devenu… un vaste chancre. Au grand dam des autorités et de toute une population.

Aujourd’hui, Intermills, du nom de la papeterie (anciennement Steinbach) qui a compté plus de 500 travailleurs durant son âge d’or (XXe siècle) renaît de ses cendres avec… un hôtel, MY Hotel ! Entre autres…

En effet, sur cet espace de 85.000 m² situé à la sortie de Malmedy (vers Eupen), un hôtel 4 étoiles de 84 chambres a vu le jour. L’inauguration est prévue ce mercredi 20 novembre. Une nouvelle pièce du groupe Gehlen, dirigée par Roger Gehlen… Ému, il évoquait ce vendredi matin ce "défi fou" lancé voici quelques années.

"J’ai toujours été convaincu qu’il y avait un manque en matière de logement et cet hôtel est désormais une vraie plus-value pour la ville de Malmedy qui m’est chère".

Dans ce nouvel écrin design, niché en bord de Warche, on trouve 84 chambres donc dont 7 suites (la plus grande fait 68 m²), réparties sur 3 étages thématiques… le circuit, la nature et le patrimoine local. En outre, My Hotel dispose d’un espace wellness, d’une zone fitness, d’une grande salle de réunion et d’un salon de réception avec une vue… majestueuse sur la nature qui l’entoure ; et tous les services répondant aux critères d’un 4 étoiles.

Zoning artisanal

"Le tout représente un investissement de 5 millions", nous précise Roger Gehlen, "et aujourd’hui déjà, on peut se féliciter d’avoir créé 40 emplois locaux avec cet hôtel".

Sur le site Intermills, les travaux ont débuté voici 7 ans à peine, en 2012 et, déjà, on retrouve ici le cinéma MovieMills, l’Intermills Business&Event Center, l’Escape Challenge Malmedy et la nouvelle salle de spectacle la Scène. Investissement global à ce stade : 45 millions d’euros. Et ce n’est pas fini puisque la Spi travaille actuellement sur la création d’un zoning artisanal verdurisé, intégré à cette extension de ville…

"Une magnifique opportunité"

Roger Gehlen et Jean-Paul Bastin, ravis pour Malmedy !

C’est en 1750 qu’un première activité est installée ici, en bord de Warche. Et rapidement, l’activité est reprise par un certain Henri Steinbach… qui donnera son nom à la réputée papeterie. Nul ne l’ignore à Malmedy, le site qui a employé plus de 500 travailleurs, a participé à l’essor de l’entité. Mais l’entreprise devra fermer ses portes, en 2008.

Tout aurait pu s’arrêter là… Du moins, le chancre laissé par cette spacieuse industrie aurait pu ternir l’image de Malmedy durant des décennies. C’était toutefois sans compter sur le jusqu’au-boutisme de Roger Ghelen, entrepreneur tout terrain, qui n’aime visiblement pas perdre son temps

"C’était en 2010", se souvient-il, "j’avais besoin de place pour une des 15 sociétés que je gère dans la construction. Je voulais voir s’il était possible de louer un hall mais pour éviter le morcellement des terrains, avec les bonnes et les mauvaises parties, il fallait tout prendre… tout acheter précisément. J’ai réfléchi une semaine et j’ai pris ma décision". L’achat.

Au départ, Roger Gehlen n’avait aucune idée de ce qu’il allait faire ici. Mais la demande a créé l’offre. "Je cherchais un endroit pour fêter les 50 ans de mariage de mes parents". Un manque existait à Malmedy. Et de développer ce complexe. Il se dit sûr d’avoir fait le bon choix.

Jean-Paul Bastin, bourgmestre de Malmedy, confirme que l’ouverture de cet hôtel est un plus pour la ville. "En effet, c’est le paradoxe à Malmedy, les touristes sont nombreux mais on ne savait pas accueillir un car complet dans une structure". Sans parler de l’intérêt de faire renaître un tel site… à deux pas du centre. "Avec le Ravel, on y est en 5 minutes. Ce site représentait une opportunité magnifique". Une opportunité saisie.