Le tribunal correctionnel de Liège a acquitté Saliboko Yumbi qui était un most wanted accusé de viol. Il faisait opposition à un jugement qui l’a condamné à quatre ans de prison ferme par défaut pour un viol. Il y a quelques semaines, il a également fait opposition à un jugement du tribunal correctionnel de Huy qui l’a condamné à une peine de sept ans de prison ferme pour un autre viol. Ce tribunal a décidé de remettre le dossier à la rentrée judiciaire pour examiner certaines pièces avant de se prononcer. 

 Saliboko Yumbi s’est retrouvé pendant un temps sur la liste des Most Wanted de Belgique après avoir quitté le territoire pour se rendre au Royaume-Uni alors qu’il écopait d’un total de onze ans de prison ferme et une peine de 20 mois de prison avec sursis qui devait être révoqué à la suite de sa fuite. Cette fois, il devait répondre d’un viol collectif sur une étudiante. Son complice avait été condamné en instance puis acquitté en appel. Le tribunal vient de retenir les mêmes motivations pour l’acquitter en estimant qu’il existait un doute quant aux faits. 

 Dans la nuit du 14 au 15 décembre 2014, une jeune étudiante âgée de 20 ans a contacté un jeune homme qui déclarait s’appeler Patrick et qu’elle avait rencontré peu avant. Il s’agissait de Saliboko Yumbi. Il lui a proposé de venir lui tenir compagnie dans son appartement. La jeune fille a accepté et ils ont parlé et bu un verre l’endroit. C’est alors qu’un deuxième homme est venu rejoindre son copain sur place. Les trois protagonistes ont acheté et consommé de la drogue ensemble. Pendant plusieurs heures, elle aurait, selon ses dires été violée par les deux hommes. Les deux hommes ont déclaré que la jeune fille était consentante pour une relation à trois. Alors qu’ils se trouvaient sur place, elle serait revenue en nuisette et disait s’appeler Stacy. Elle se serait montrée entreprenante avec les deux hommes. Me Nathan Mallants, à la défense de Saliboko Yumbi, a plaidé l’acquittement en estimant que la jeune fille était consentante. 

 Le tribunal a estimé qu’il existait un doute et a acquitté le prévenu. Le tribunal a également déclaré une autre opposition dans le cadre d’un dossier de stupéfiants recevable. Saliboko Yumbi devrait donc être libéré sous peu dans l’attente de son jugement pas le tribunal correctionnel de Huy.