La CCAT a remis un avis négatif sur le nouveau frit’kot de la Grand’Place de Hannut

HANNUT La commission communale d’aménagement du territoire (CCAT) a remis un avis négatif concernant l’implantation de la nouvelle friterie de la Grand’Place de Hannut.

C’est une véritable surprise lorsqu’on connaît l’attachement des Hannutois à leur friterie. Lorsque les Hannutois avaient appris que la friterie de la Grand’Place ne serait pas reconstruite après les travaux de rénovation, ils avaient lancé une pétition, une pétition qui avait recueilli 700 signatures et qui avait d’ailleurs convaincu le collège communal d’accepter le retour de la friterie lorsque les travaux de rénovation de la Grand’Place seraient entièrement terminés.

La Grand’Place a été inaugurée au printemps dernier. Très logiquement, les anciens exploitants, qui vendaient leurs frites à cet endroit depuis cinq décennies, ont introduit leur demande de permis d’urbanisme. Cette demande a été soumise à enquête publique.

L’enquête publique qui devait être une simple formalité a étonnement recueilli des oppositions. Certains riverains se plaignent de l’odeur inhérente à l’activité mais aussi de l’emplacement choisi. C’est le cas de la banque CBC, une banque devant laquelle devait être établie l’aubette.

Si la CCAT a remis un avis négatif ce n’est pas pour ces raisons-là. C’est l’architecture du projet qui est en cause. La nouvelle friterie, si elle obtient l’autorisation de s’implanter, sera plus grande que l’ancienne. Elle fera 7 mètres sur 3. Ses décorations seront celles d’une image de carte médiévale. Une petite terrasse est également prévue.

La commune de Hannut ne s’est pas encore prononcée sur le dossier. C’est pourtant à elle que revient ou non d’accorder le permis d’urbanisme. Elle n’est d’ailleurs pas contrainte de suivre l’avis rendu par la CCAT.

Le collège devrait se pencher sur le dossier.



© La Dernière Heure 2012