Né en 1977 d’un père immigré italien et d’une mère belge, Samuel Palladino est un auteur waremmien. Lequel est diplômé en éducation spécialisée et en rééducation psychomotrice.

Depuis plusieurs années, il dirige un service d’accrochage scolaire et il gère un cabinet psychologique. Outre sa passion pour les arts martiaux et les sports de combat, il en a une autre. À savoir la littérature et l’écriture qu’il dit pratiquer depuis son adolescence. "J’ai d’abord écrit de nombreux poèmes avant de rédiger un scénario mais aussi d’inventer des histoires pour enfants."

En 2018, Samuel Palladino publie un premier roman intitulé Chantage. Influencé par son auteur phare qui est Stephen King, il oscille entre deux genres. Soit d’une part le thriller et d’autre part le fantastique, la psychologie occupant une bonne place.

Grâce à une présence dans les salons littéraires et à des séances de dédicaces, il poursuit son aventure l’année suivante avec un deuxième roman. Dénommé La Porte, il est de la même veine.

L’auteur vient de publier un nouveau thriller. Sorti en novembre et pouvant compter sur le soutien des éditions Rebelle, ce troisième ouvrage a pour titre Tout ira mal.

Lequel est plutôt explicite puisqu’il raconte l’histoire de Tim, un jeune garçon qui subit du harcèlement scolaire. Une thématique actuelle, laquelle fait écho à la profession que l’auteur exerce.