Jean, un pédophile récidiviste, a été condamné à 10 ans de prison ferme pour avoir commis des attentats à la pudeur et des viols sur trois jeunes filles, dont une déficiente mentale.

Il a commis ces faits entre 2016 et 2017. L’homme a vécu dans un camping de Banneux. Lors d’une nuit d’hiver de 2016, un voisin lui a confié sa fillette, déficiente mentale. En effet, le père n’avait pas de chauffage dans sa caravane et a demandé à Jean de laisser sa fille dormir chez lui parce qu’il faisait trop froid dans son logement.

Lorsque le père est revenu le lendemain pour rechercher sa fillette, cette dernière était à moitié nue et en état de choc. Elle était terrifiée. Elle a expliqué avec ses mots et des gestes que l’agresseur l’avait sodomisée de force et l’avait forcée à lui faire une fellation.

Le suspect était également poursuivi pour avoir commis des attentats à la pudeur et des viols commis sur les deux fillettes d’une de ses compagnes. En 2017, la mère des enfants a décidé de le quitter car elle estimait que ce dernier aurait des problèmes d’alcool et de fréquentations.

Alors qu’elle se trouvait à l’arrêt de bus avec ses deux filles, l’une de celles-ci a demandé à sa mère si elle comptait se remettre en couple avec l’homme. La mère a répondu que s’il changeait, elle se remettrait peut-être en couple avec lui. Les fillettes ont alors fondu en larmes et ont expliqué qu’elles avaient été victimes de faits de mœurs commis par leur beau-père. Ce dernier commettait les faits à leur domicile, mais aussi dans les bois lors des promenades avec le chien.

Des témoins ont expliqué qu’il avait les mains baladeuses et qu’il regardait avec insistance "les gamines du camping".