Il était environ 9 heures, mardi matin, lorsque les pompiers de Liège ont été appelés par un habitant de la rue de l’Égalité, à Grâce-Hollogne.

Plusieurs riverains avaient en effet constaté qu’une maison de la rue était vide d’occupant depuis plusieurs semaines et que la personne qui y vivait avait probablement laissé son animal de compagnie à l’intérieur. Le souci, c’est que ledit animal ne serait autre qu’un python réticulé d’une longueur de plusieurs mètres…

Vu la situation, les pompiers ont donc fait appel à l’Animal Rescue Team (ART) de la zone de pompiers de Hesbaye qui rassemble des personnes spécialisées dans ce type d’intervention.

“Accompagnés de la police, nous avons pénétré dans la maison”, confirme le Sergent Michaël Robert, Conseiller technique à l’ART. “Au 1er étage, nous avons trouvé un vivarium dans lequel se trouvait un python réticulé. L’animal faisait 4 m de long pour une trentaine de kilos”.

Il s’agit d’animaux relativement agressifs qui peuvent atteindre les 9 m et les 100 kg et dont les morsures peuvent s’avérer dangereuses même s’il s’agit d’un serpent constricteur.

“Ici”, continue Michaël Robert, “nous nous sommes mis à trois pour le saisir. Comme il faisait trop froid pour lui dans la maison, l’animal était un peu léthargique et sa prise en main s’est déroulée sans problème”.

Signalons que le serpent était dans un vivarium de 2 m 50 bien fermé. La population ne risquait rien du tout. Par contre, on peut considérer que le python était en danger. Il avait à boire mais il faisait trop froid pour lui et n’avait rien à manger et ce, même s’il peut jeûner plusieurs semaines durant.

Le reptile a donc été saisi par ordre de police et emmené dans un terrarium qui se trouve dans un local de transit chauffé chez les pompiers waremmiens.

Maintenant de deux choses l’une : ou le propriétaire prend contact et se met en ordre auquel cas, il pourrait récupérer son animal, ou le python est confié à une association spécialisée ou un zoo que cela soit en Belgique ou à l’étranger.