Après les rassemblements de jeunes ayant fait grand bruit, cette semaine dans le parc de la Boverie, les autorités liégeoises ont donc décidé d’instaurer un cadre, pour éviter de nouveaux "débordements". Le parc de la Boverie, prisé par des jeunes confinés depuis un an, lorsque la météo est clémente, est donc désormais sous haute surveillance et ce, jusqu’au 1er avril. Selon le règlement édicté par la Ville de Liège en effet, le parc est fermé au public à partir de 19 heures… et un maximum de 700 personnes y est autorisé en journée.

Ce samedi, le message semblait être passé du côté des Liégeois puisqu’on comptait environ 200 personnes dans les allées du parc… il faut dire que le thermomètre n’affichait pas les douceurs estivales de ce mercredi. Et que l’ambiance n’y est plus si détendue.

Çà et là en effet, le promeneur se heurtait à des barrières Nadar et des rubalises rappelant une présence policière propre à cette période de confinement… les forces de l’ordre patrouillaient également sur les quelques hectares de verdure, coincés entre la Meuse et la Dérivation. En outre, pas question de s’arrêter pour consommer une bière ou une autre boisson alcoolisée, les agents ayant reçu la consigne de vérifier que l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique était bien respectée.

"Ce n’est pas la même chose qu’il y a trois jours", nous confiait ce jeune, "mais on voulait quand même prendre l’air donc nous sommes venus… mais aujourd’hui, on dirait qu’il y a plus de policiers que de promeneurs".

Un samedi après-midi très calme donc dans le parc liégeois… pas sûr toutefois que cette accalmie témoigne d’un réel apaisement au sein de la jeunesse liégeoise… la prochaine hausse des températures devrait sans doute permettre d’obtenir un meilleur "baromètre".