Le défi d’un « Triathlon à la Maison » sera relevé ce vendredi 1er mai par Michaël Louys avec le soutien de J&JOY, au profit d’une maison de repos.

Michaël Louys, triathlète au programme bien chargé pour cette année 2020, a bien sûr dû mettre en pause ses activités sportives durant le confinement, mais a aussi été touché de plein fouet par le Covid19. Michaël est resté cloué au lit durant de nombreux jours. Une expérience difficile dont il est toutefois ressorti plus motivé que jamais, tenant à se "remettre en selle" dès les symptômes disparus.

Se sentir mieux après cette épreuve, c’est la lueur d’espoir qu’il a envie de partager et qui l’a amené à organiser un "Triathlon à la maison". 

Objectifs : montrer qu’il est possible de se sentir à nouveau en forme après le Corona virus, motiver à pratiquer sa passion et son sport malgré les nouvelles règles de vie, et aider les autres dans la mesure de sa capacité. Un défi de taille qu’il envisage comme un message fort, mais aussi l’occasion de soutenir une maison de repos en leur fournissant un masque FFP2 par kilomètre parcouru.

Ambassadeur J&JOY depuis de nombreuses années, c’est tout naturellement que la marque belge a souhaité s’investir à ses côtés et le soutenir dans son challenge en lui fournissant les masques nécessaires.

Le triathlon se déroulera ce vendredi 1er mai chez Michaël et débutera à sept heures du matin selon le programme suivant :

• 2 kilomètres de natation dans une piscine

• 200 kilomètres de vélo sur un hometrainer

• 20 kilomètres de course à pied sur un tapis de course

Michaël sera connecté à Zwift durant les parties vélo et course de son triathlon.

Zwift est un programme d'entraînement physique et cycliste en ligne multijoueur qui permet aux utilisateurs d'interagir, de s'entraîner et de concourir dans un monde virtuel.

Intéressé par cette aventure ? Le triathlon sera diffusé en live sur le compte Facebook de Michaël :

www.facebook.com/michaellouystri/

Les masques sont offerts par J&JOY et seront distribués par Michaël quelques jours après le triathlon au Home Saint Vincent de Paul de Malmedy, où vit la grand-mère de Michaël.