Liège Des travaux de restauration ont débuté et un crowdfunding a été lancé.

Au cœur du village d’Otrange, situé en Hesbaye dans l’entité d’Oreye, une certaine agitation règne depuis peu. Et pour cause puisque ses propriétaires, lesquels sont des habitants du village, ont entrepris de procéder à la rénovation de l’ancienne bergerie. Ainsi donc, un appel a été lancé par ces derniers, membres de l’association locale Le Peup’lié, afin de récolter des fonds en vue de sa sauvegarde.

Classée au petit patrimoine wallon, cette ancienne bergerie à colombages est considérée comme "l’un des rares témoignages de la construction traditionnelle hesbignonne du 18e siècle qui nous est parvenue". Mais le temps est passé et a quelque peu dégradé la façade à rue de ce bâtiment emblématique. Lequel abrite également les activités du Peup’lié, soit un collectif citoyen qui a pour but avoué le mieux vivre ensemble au travers de différentes activités.

Comme expliqué par ses initiateurs, Jack Thysen et Laurie Mc Connell, la campagne lancée via la plate-forme de crowdfunding KissKissBankBank a plusieurs objectifs. Il s’agit de collecter des fonds en vue de la restauration de la façade sud, et ce en utilisant des techniques traditionnelles. Mais il est aussi question de "transmettre notre patrimoine aux nouvelles générations" et de "le mettre à disposition pour des activités locales".

Si les propriétaires ont déjà effectué des travaux d’entretien et de restauration, parmi lesquels la pose d’une nouvelle charpente en chêne réalisée l’an dernier en atelier, une nouvelle étape vient de débuter récemment. Pour ce faire, alors qu’une aide financière (7 500 euros) a déjà été octroyée par la Région wallonne, c’est un montant de 5 000 euros qui est sollicité via le crowdfunding lancé.

Une fois que ces travaux seront terminés, lesquels prévoient d’utiliser l’ancienne technique du torchis et de faire appel à l’ASBL Solidarcité spécialisée dans le volontariat destiné aux jeunes, l’idée est que Le Peup’lié continue de profiter du bâtiment. Et ce pour le tri et la distribution des commandes relatives aux circuits courts mais il pourra toutefois servir à d’autres activités.