Le gouvernement wallon a annoncé vendredi avoir confié la mise en œuvre de la stratégie de reconversion du site nucléaire de Tihange et de son personnel à une "Delivery Unit" (DU) pour une durée limitée dans le temps - quatre ans prolongeable de deux ans. La fermeture totale ou partielle des centrales nucléaires de Tihange aura un impact économique, social et financier sur la ville de Huy mais aussi sur toutes les communes de l'arrondissement de Huy-Waremme, voire de la province de Liège, ou plus largement encore.

Une analyse réalisée par la SPI (l'agence de développement économique pour la province de Liège) confirme que les pertes d'emplois directs et indirects sont évaluées à plus de 2.000 en cas de fermeture des 3 unités de production. La perte des recettes fiscales s'élève - tous pouvoirs confondus - à près de 50 millions d'euros avec un montant très important pour la ville de Huy (environ douze millions) et les communes avoisinantes, ainsi que la province (quelque 5,8 millions d'euros).

C'est dans ce contexte que, quelle que soit la décision fédérale de fermeture totale ou partielle de Tihange, le gouvernement de Wallonie a décidé, sur proposition du ministre de l'Economie, Willy Borsus (MR), d'anticiper en confiant la mise en œuvre de la stratégie de reconversion à cette "Delivery Unit" mandatée par le gouvernement pour une durée limitée dans le temps (quatre ans prolongeable de deux ans).

Cette DU disposera d'un budget de fonctionnement (personnel et actions) annuel de 580.000 euros pendant les quatre prochaines années prolongeables de deux ans, a précisé le gouvernement wallon dans un communiqué.

Cette "Delivery Unit" sera intégrée à la SPI.