Depuis 2008, Jean-François Ramquet occupait le poste de Secrétaire régional interprofessionnel de la FGTB Liège-Huy-Waremme.

À l’approche du Congrès statutaire de cette année, il a préféré ne pas être reconduit dans ses fonctions et, depuis, mercredi soir, c’est Minervina Bayon qui a pris les rênes de la structure, élue par les délégué-e-s présent-e-s en masse.

Première femme à occuper ce poste au niveau liégeois, Minervina Bayon est issue du tissu associatif. Tout d’abord, comme animatrice de l’ASBL Présence et Action Culturelles, ensuite, pour Promotion&Culture, active sur le terrain de l’Éducation permanente.

Loi de 96

Elle a œuvré au sein de cette association proche du syndicat socialiste liégeois en tant qu’animatrice avant d’en prendre la direction - ainsi que des ASBL connexes, La Cible et l’Union liégeoise pour la défense de la paix. Entre ces deux postes, elle fut attachée de presse de feu Marc Goblet, lorsqu’il était Président de la FGTB Fédérale.

Outre sa connaissance des instances de l’organisation syndicale, elle emporte un bagage politique conséquent. "Son expérience devra lui permettre de poursuivre le travail réalisé par M. Ramquet, tout en y apposant sa propre griffe", explique-t-on à la FGTB. "Minervina Bayon va devoir immédiatement reprendre le flambeau de son prédécesseur afin de poursuivre la lutte en faveur de l’abrogation de la loi de 96, du maintien et du renforcement de l’indexation automatique des salaires et de leur hausse".