Une région aussi parcourue que l’Ourthe-Amblève, le jardin de Liège, ne pouvait se contenter de locaux vétustes… du moins au regard des dizaines (centaines ?) de milliers de touristes qui, chaque année, se pressent dans ces vertes contrées que sont les Ardennes liégeoises.

Ce vendredi midi, la toute nouvelle Maison du Tourisme Ourthe-Vesdre-Amblève a été inaugurée, dans un espace particulièrement bien situé… au pied des Grottes de Remouchamps, qui accueillent pour rappel plus de 100 000 visiteurs par an. Détail nullement anodin, c’est aussi en lien direct avec la future maison du cyclisme (lire ci-dessous) que ce nouvel outil touristique se développe.

Comme le rappelait le président du Groupement économique d’Ourthe-Vesdre-Amblève (Greova), Philippe Dodrimont, "cet espace représente une opportunité énorme car il est situé à côté d’attractions majeures de notre région". Saisissant l’intérêt du lieu (il s’agit de l’ancien hôtel de la Grotte), la Commune d’Aywaille avait décidé d’en faire l’acquisition. Manquant toutefois de liquidités et débordant d’espace, c’est en lien avec le privé (une brasserie) situé juste à côté que le bâtiment fut réhabilité et adapté. "Nous avons donc conservé dans le giron communal le rez-de-chaussée qui accueillera la Maison du tourisme tandis que le premier étage est en lien direct avec les Grottes. Quant au second étage, il est dédié à l’Horeca". Une association de genres "win-win" fait comprendre le président du Greova puisque les visiteurs des Grottes devront désormais emprunter ce chemin pour sortir du site.

Hasard de calendrier, cette inauguration correspond également aux 20 années d’existence de la Maison en tant qu’organisme touristique reconnu mais aussi au 50e anniversaire du Greova, qui gère l’outil.

"Avec la nouvelle saison, la Maison du tourisme a le plaisir d’inaugurer ces locaux plus modernes et plus spacieux qu’auparavant. Ils permettront aux agents d’accueil trilingues de recevoir leurs visiteurs dans les meilleures conditions", s’est réjoui de son côté Jacques Lilien, directeur du Greova et à la tête d’une équipe d’une trentaine de personnes.

Passage désormais incontournable pour les touristes, on y annonce déjà un nouveau projet de promenades itinérantes pour les marcheurs, les cyclistes, les cavaliers mais aussi les kayakistes. Entre autres nouveautés.

... Associée à la future maison du cyclisme

Maison du Cycle, Maison du Cyclisme ou encore Maison de Liège-Bastogne-Liège… l’appellation n’est pas encore arrêtée pour cet outil touristique “secondaire” et pourtant majeur… qui se situera dans le même bâtiment que la nouvelle Maison du Tourisme Ourthe-Vesdre-Amblève. Mais une certitude : il est attendu… et il se fait attendre.

Patience est mère de sagesse est-on tenté d’écrire et les retards qui plombent ce dossier devraient avoir pour conséquence qu’à son inauguration, le musée sera un véritable bijou du genre.

Pour rappel en effet, c’est donc ici, à Remouchamps, que les autorités locales – aidées par des fonds régionaux et l’expertise de la Province de Liège (sous le parrainage du champion cycliste Philippe Gilbert) – ambitionnent de créer un musée du cyclisme digne de ce nom, destiné à accueillir tous les fans du deux-roues qui se pressent tout au long de l’année en Ourthe-Amblève.

“Mais la crise, les inondations et les techniques spécifiques et très pointues utilisées n’ont clairement pas aidé”, nous confie ce proche du dossier. L’ambition est bien d’ouvrir ce musée au printemps 2023… en le faisant coïncider avec la Doyenne des classiques, Liège-Bastogne-Liège.

Déjà, on sait que les pièces de collections sont (très) nombreuses pour garnir cet espace de plus de 300 m². Mais ce musée se voudra aussi (et surtout) interactif. Pour recréer l’ambiance des courses ou plonger le spectateur au cœur d’une course (comme sportif), on annonce notamment un vélo virtuel, permettant d’affronter les plus grands champions dans la Redoute, à côté du mur des champions, de la collection de Philippe Gilbert et d’autres classiques.