C’est une excellente nouvelle pour les grandes villes qui est arrivée, ce jeudi en droite ligne du gouvernement wallon. En effet, dans le cadre d’une opération, transversale et pluriannuelle, visant à soutenir largement la politique de la Ville en Wallonie ; le gouvernement vient de débloquer une enveloppe de près de 240 millions.

Un tiers de cette somme prendra la direction de la province de Liège puisque Seraing devrait empocher 16 millions, Verviers recevant 14 millions. la ville de Liège, elle, devrait se voir attribuer une somme d’un peu plus de 50 millions, le tout sur quatre ans.

Mais revenons aux principes de cette opération. Par leurs investissements dans les secteurs de la construction ou des services, les Villes contribuent activement au dynamisme de l’économie locale et régionale. L’enjeu est de relancer l’investissement public au plus vite, en s’appuyant sur les territoires urbains comme "moteur de la relance territoriale et écologique".

Selon plusieurs experts, une augmentation de l’investissement public égale à 1 % du PIB renforcerait la confiance dans le redémarrage de l’activité et dynamiserait le PIB de 2,7 %, l’investissement privé de 10 % et l’emploi de 1,2 %.

Pour en bénéficier chaque Ville introduira un plan d’actions prioritaires en lien avec son Plan stratégique transversal et avec, d’autre part, les thématiques définies par la politique intégrée de la Ville.

Ces montants supplémentaires permettront de soutenir des actions nouvelles et innovantes ou de venir compléter des financements existants, notamment dans le cadre de la politique des grandes villes, du Fonds régional pour les investissements communaux ou encore du dispositif portant sur les enjeux métropolitains, du Plan de cohésion sociale ou encore d’appels à projets.

Plus petites villes

Il est ainsi question de développement par quartiers, de logement, de mobilité, de politique commerciale, de réhabilitation de friches industrielles ou encore de tourisme… Les aspects de rénovation énergétique, notamment par quartier, sont clairement mis en avant avec un budget important dédié à cette thématique.

Un important focus sera mis sur la concentration d’une partie des moyens dans certains quartiers et sur l’obligation de passer par un processus participatif avec les riverains des quartiers concernés pour identifier les actions à mener localement.

Enfin, des moyens nouveaux seront également octroyés aux villes de moins de 50 000 habitants, le ministre des Pouvoirs locaux Christophe Collignon ayant prévu un budget de près de 110 millions à l’appui d’une large opération de simplification et de dynamisation des dispositifs portant sur le développement urbain.