Liège

L’homme a laissé une lettre d’adieu mais portait une multitude de traces de coups de couteau !

C’est une découverte pour le moins tragique qui a été effectuée, vendredi en début de soirée, à Grâce-Hollogne.

Alors qu’il se rendait chez son frère pour lui dire bonjour, un habitant de la région liégeoise a découvert le corps sans vie de son frangin. Le malheureux baignait dans son sang dans l’habitation. Le frère a immédiatement donné l’alerte mais à l’arrivée des services de secours, on n’a pu que constater le décès de la victime.

Très vite, la mort du malheureux a été considérée comme plus que suspecte. En effet, le défunt a, semble-t-il, laissé un mot d’adieu expliquant qu’il en avait marre de la vie et qu’il avait décidé de se suicider.

Mais, l’homme avait succombé après avoir été touché de plusieurs coups de couteau… une septantaine selon les premières constatations.

En outre, la porte arrière de l’habitation était grande ouverte.

Les forces de l’ordre ont donc été prévenues, tout comme le parquet de Liège. Un médecin légiste a immédiatement été mandaté pour tenter de faire la lumière sur les circonstances exactes de la victime. En fin de soirée, celui-ci a fait rapport au magistrat de garde, l'informant qu'à son estime, il s'agissait bel et bien d'un suicide, la toute grande majorité des traces étant des estafilades parallèles. L'enquête n'est pas terminée pour autant, plusieurs proches devant encore être entendus.