A l’occasion de la visite de Jacques Vandermeiren, Directeur général du Port d’Anvers à Liège, les ports d’Anvers et de Liège ont signé ce mercredi, un nouvel accord de coopération visant à intensifier davantage les échanges et accroître leur collaboration. Il a également pour objectif de renforcer l’offre de transport fluvial et ferroviaire des deux ports sur l’axe stratégique du canal Albert reliant Anvers et Liège.

Les axes de coopération de cet accord entre les ports d’Anvers et Liège portent sur les points suivants:

- la digitalisation des données relatives aux flux de marchandises et modes de transport afin de faciliter la massification des flux sur les modes alternatifs à la route, augmentant leur efficacité et leur attractivité ;

- la promotion et le développement du transport fluvial au sein de la chaîne logistique ;

- la promotion et le développement du transport ferroviaire au sein de la chaîne logistique ;

- la promotion des terminaux à conteneurs situés le long du canal Albert comme point de consolidation pour les chargeurs et les expéditeurs ;

- le développement d’une vision des trafics portuaires futurs en vue d’une transition économique et durable conformément aux recommandations européennes ;

- l’échange d’informations et de bonnes pratiques.

Cet accord intensifie les échanges et la collaboration déjà existante entre le Port d’Anvers et le Port de Liège. Le développement du transport multimodal, c’est-à-dire le recours à divers modes de transport, se trouve au coeur

du transport de marchandises de demain. L’accord permettra notamment de répondre aux attentes d’une clientèle de plus en plus intéressée par la voie d’eau, en construisant une offre logistique globale, ainsi qu’en

développant de nouvelles solutions pour fluidifier le transport par voie d’eau.

L’accord entre le port scaldien et le port liégeois porte sur une durée de trois ans (2021-2024). La consolidation des liens entre le port d’Anvers et son arrière-pays est primordiale. Un hub logistique (plateforme), tel celui de Liège est un facteur important pour le succès du Port d’Anvers qui doit impérativement optimaliser ses connexions avec son hinterland naturel.

"Le Port de Liège, idéalement situé dans l’hinterland naturel du Port d’Anvers grâce au canal Albert (à 14h de navigation seulement) confirme incontestablement sa position de région logistique européenne pour la distribution de marchandises,

notamment conteneurisées, en Europe", explique Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège. "Cet accord confirme aussi toute l’importance des ports intérieurs pour les grands ports maritimes. Je me réjouis de poursuivre cette collaboration intense avec les autorités portuaires anversoises".

La politique menée par le Port d’Anvers concernant l’hinterland est ainsi orientée sur une amélioration de la répartition modale des transports, et l’intensification de flux de marchandises dans l’arrière-pays du Port d’Anvers.

Optimalisation du transport multimodal

Afin de garantir une bonne liaison entre le Port d’Anvers, les terminaux intérieurs situés le long du canal Albert et le Port autonome de Liège, il est indispensable que les voies navigables et voies ferrées donnant accès aux ports puissent être exploitées de manière optimale, que les obstacles à la capacité de chargement des bateaux de transport fluvial soient les moins nombreux possible et qu’il y ait des infrastructures adéquates et performantes permettant le transport multimodal.

Les autorités du port maritime et du port intérieur peuvent alors s’allier pour initier et soutenir un service massifié fluvial ou ferroviaire entre les deux ports. Les deux ports s’engagent à accorder la plus grande attention au suivi des dossiers contribuant à garantir une bonne liaison, à les porter et à les soutenir auprès des pouvoirs publics pour qu’ils mettent en oeuvre les chaînons infrastructurels manquants.

Les ports d’Anvers et de Liège se sont engagés à participer périodiquement à des réunions de concertation sur l’échange d’informations et la coordination d’initiatives et de projets présentant un intérêt dans le cadre de cet accord.

Grâce au canal Albert et à la Meuse, le Port autonome de Liège bénéficie de connections directes avec le Port d’Anvers. Des navettes régulières de conteneurs sont mises en place par les opérateurs du Port autonome de Liège entre les terminaux liégeois et le Port d’Anvers. Le Port autonome de Liège pourrait dès lors être un hub avancé dans la mesure où les marchandises transportées par ces camions seraient mises sur barge à Liège à destination d’Anvers assurant le transfert des conteneurs vers ces zones maritimes. Cette proposition contribue grandement à la décongestion des axes autoroutiers.