Liège

LIÈGE

Voici les dernières esquisses de Claude Strebelle, il était reparti d’une page blanche…

URBANISME “Assistons-nous à un véritable bras de fer entre le gestionnaire des infrastructures et la ville ?” Tout en évoquant la récente fermeture d’une boulangerie bien connue sur la place, dans l’Îlot Saint-Michel, que la conseillère libérale Christine Defraigne s’est permis d’évoquer ce projet qu’ils sont nombreux à attendre à Liège : la rénovation de la gare du Palais.

En effet, si certains l’ont oublié, de l’autre côté de la passerelle qui enjambe la rue de Bruxelles, l’outil ferroviaire doit subir un petit lifting bien nécessaire. Pour des raisons budgétaires toutefois, le dossier avait effectivement été retardé, au point de voir son concepteur, Claude Strebelle, nous quitter avant l’aboutissement du dossier, c’était en novembre dernier.

Point de bras de fer entre la SNCB et la ville de Liège comme on en a connu encore récemment pour une autre gare liégeoise dès lors… Claude Strebelle eut le temps de modifier les dernières esquisses du projet. Découverte…

“Claude Strebelle est reparti d’une page blanche, il a revu son projet avec réalisme” , explique-t-on à la SNCB Holding. Et d’évoquer “une gare plutôt qu’une cathédrale” .

Comme les ambitions concernant le bâtiment, le budget a donc été revu à la baisse. Alors que les estimations initiales évoquaient 10.000.000 €, on dépasse à peine les 5.000.000 €.

Du côté de la SNCB Holding, qui investira sur fonds propres, on évoque “l’information, les guichets centrés, la lumière, le confort et, surtout, une accessibilité maximale” . Exit les tristes guichets en sous-sol, la passerelle permettra aussi de relier les quais directement à l’Îlot Saint-Michel, une manière plus aisée de quitter la gare ou d’y pénétrer.

Au niveau de la procédure, on précise que les travaux ne débuteraient pas avant 2014 puisque le projet définitif doit encore être déposé.



© La Dernière Heure 2011