Après Malines et Bruxelles, c’est une ville wallonne, à savoir en l’espèce celle de Huy, que bpost avait choisie ce vendredi pour lancer un projet voulu alternatif de distribution du courrier.

Ainsi, dès le lundi 21 juin prochain, l’opérateur postal intégrera ce dernier, lequel concerne aussi la livraison des colis, dans son organisation quotidienne. Il s’agit, selon sa porte-parole Laura Cerrada Crespo, de l’assurer de manière écologique, durable et responsable.

Dans le but avoué de faciliter également la distribution, celle-ci se fera donc désormais au moyen d’un vélo cargo électrique. "La mobilité dans les villes en général est un énorme défi tant pour les communes que pour bpost", est-il souligné. Et le système qui est déjà mis sur pied à Huy constitue une première en Wallonie.

"Nous sommes très fiers que bpost ait décidé de l’intégrer sur le territoire hutois", a estimé le bourgmestre f.f. Eric Dosogne (PS). Lequel évoque lui aussi un intérêt écologique ainsi qu’en termes de mobilité. Cette dernière étant parfois problématique en centre-ville, et ce, qui plus est lorsqu’il s’agit d’effectuer ce type de mission.

Habituellement chargée de la tournée dans le centre de Huy, Jessica Paquot a déjà eu l’occasion d’apprivoiser son nouvel outil de travail. "Si je continue à utiliser ma camionnette pour livrer le courrier et les colis de la journée en périphérie, je le fais uniquement avec le vélo électrique dans l’hypercentre", témoigne-t-elle, visiblement ravie.

Outre des avantages liés à la santé et, une fois encore, à la mobilité, la factrice insiste sur son caractère modulable. En effet, elle peut charger comme elle le souhaite tant le courrier que les petits et moyens colis avant de réaliser sa tournée. Quant aux colis de trop grand format, ils seront livrés plus tard au moyen de la camionnette.

Comme précisé par bpost, ce projet hutois, destiné à être étendu à d’autres villes wallonnes, s’inscrit dans le cadre de "Logistics in Wallonia" avec pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre du transport. "Ce nouveau mode de distribution contribue à diminuer le nombre de véhicules et à améliorer la qualité de l’air."